Accueil BELGIQUE Belgique : Jordan Botaka n’en peut plus des contre performances de son club

Belgique : Jordan Botaka n’en peut plus des contre performances de son club

Par Leopardsactu Team
43 vues

Le Sporting Charleroi recevait dans le cadre de la 26 ème journée de Jupiler Pro le Zulte Waregem. En s’étant fait rejoindre au score dans les derniers instants du match, les Carolos ont dû se contenter d’un malheureux nul 1-1 dans un match qu’ils semblaient pourtant maîtriser.

Dans une ruée féroce vers une quatrième place qualificative pour les playoffs, les Zèbres chers à Jordan Rolly Botaka continuent à trainer les pas à la septième place. Cette situation alarmante n’a pas laissé indifférent l’ancien capitaine de Saint Trond. Ce dernier n’y est pas allé par quatre chemins pour étaler sa frustration.
« On doit être assez mature »

Après s’être montré très optimiste à son arrivée, Jordan Botaka commence à s’impatienter et sa déception n’est plus à cacher dans les mots. « Ce match, on doit toujours le gagner. On a créé deux ou trois occasion dans la rencontre que l’on est obligé de terminer et qu’on le termine pas. Et on doit être assez mature ensuite garder le zéro à lela fin du match et ça n’a pas été la cas non plus. On a sans doute manqué de concentration. Et de communication, surtout. Je ne parlerai par contre pas d’erreurs individuelles, parce qu’un but commence toujours quelque part et se finit autre part. On doit tous se regarder dans le miroir et revoir ce qui n’a pas fonctionné dans les dernières Minutes« , a-t-il clamé d’un ton relativement vociférant au lesoir.com.

À l’affut de Wilrijk et Louvain qui ne sont qu’à un point derrière, les Zèbres n’ont désormais plus droit à l’erreur et l’ailier congolais polyvalent en est conscient.

« On devra donner plus que ce dimanche  »

Pour éviter une fin de saison cataclysmique, Charleroi doit impérativement élever son niveau de jeu et espérer une participation aux playoffs qui reste à sa portée. Pour Botaka rien n’est perdu à condition que les Carolos en prennent conscience. « Ce sont clairement des points perdus. Je pense qu’on a tout fait même si le jeu n’était pas toujours très beau à voir. Il y a encore assez de matchs pour se qualifier pour les P01… Mais quand on ne gagne pas un match comme celui-ci, je ne peux pas vous assurer qu’on y sera. On doit jouer contre Bruges et Genk, qui sont battables malgré tout, mais on devra donner plus que ce dimanche en tout cas« , a ajouté la recrue hivernale phare des carolos.

Comme souvent lorsque le club traverse une mauvaise passe, il seid d’interroger les raisons ayant mené à cette situation. En ce qui concerne la baisse en régime observé dimanche dernier lors de la réception de Zulte Waregem, Jordan Botaka est conscient de l’erreur collective de l’équipe à l’origine de cette contre-performance.

« Tôt ou tard, ça allait rentrer…. Et c’est rentré »

Victime d’un but égalisateur à la dernière minute du temps réglementaire, les Zèbres ne peuvent s’en prendre qu’a eux mêmes à en croire leur latéral droit. « La confiance qu’on a quand on domine, Il faut la garder pendant tout le match. Il arrive que, même en jouant bien tu fasses deux ou trois erreurs mais il ne faut alors pas baisser les bras. À la pause, le coach nous a dit de continuer à presser mais on a fait que reculer et ça a permis à l’adversaire de s’installer dans notre camp, d’amener des centres et ainsi de se montrer dangereux. Tôt ou tard, ça allait rentrer… Et c’est rentré  » a regretté le surnommé « Ronaldinho » congolais devant le quotidien LE SOIR

Avant de finir sa longue mise en bouche, Jordan Botaka n’a pas manqué de parler de sa prestation individuelle qui s’est avérée encore moyenne selon plusieurs observateurs férus du foot belge.

« Il y a eu des espaces dans mon dos  »

Dans un match où il avait fort à faire défensivement, l’ailier congolais ne s’est pas empêché de se féliciter tout en pointant du doigt le manque de communication, comme c’est le cas depuis son arrivée. Ainsi il a déclaré « Je pense avoir bien géré Jean Luc Dompé dans les un-contre-un, mais la communication nous a manqué parfois et, du coup, Il y a eu des espaces dans mon dos et les joueurs s’y sont engouffrés. Cela a amené des situations de deux contre un voire de trois contre un. L’adversaire a vu l’opportunité et l’a saisie« .

À noter que Jordan Rolly Botaka enchaînait dimanche dernier sa quatrième titularisation de rang avec un malheureux bilan d’un seule victoire, deux matchs nuls et une défaite. Quant à Charleroi, cette saison le club carolo en est à 38 points dont 11 victoires, 5 nuls et 10 défaites en 26 matchs et une 7ème place à la clef.

 

Gaéthan V. KOMBI

Tu pourrais aussi aimer

Laissez un commentaire