Accueil AFRIQUE CAF-C2 : Florent Ibenge, « ce match est un match piège mais en même temps important »

CAF-C2 : Florent Ibenge, « ce match est un match piège mais en même temps important »

Par Leopardsactu Team
45 vues

L’association Sportive Vita Club veut une qualification pour la finale de la Coupe de Confédérations en s’imposant ce mercredi contre Al Nasry d’Égypte au stade de Martyrs de Kinshasa.

Au match aller les deux équipes s’étaient séparés en bon amis sur un score nul est vierge (0-0).

Un résultat qui place les moscovites d’un pas vers la qualification pour la finale et en même temps un résultat piège qui oblige les hommes de Jean Florent Ibenge de ne pas concéder un nul avec but. Pour y arrivé faudrait rester concentrer et ne pas se reposer sur les lauriers pendant qu’il ont l’avantage.

En conférence de presse d’avant match, Florent Ibenge a parlé sur l’enjeu de ce match  » Ce match a une importance capitale pour nous, quand on est compétiteur, il faut aller jusqu’au au bout, mais il faut passer étape par étape. On a réussi à sortir de notre groupe, après cela, on se dit qu’on peut aller jusqu’au bout, donc ça passe par une victoire demain  »

Néanmoins le tacticien congolais n’a pas oublié le match joué en Égypte y a 3 semaines passés pour mieux préparer sa troupe.

 » C’est un match piège. J’ai revu encore le match aller à mon retour d’Harare. Nous avons fait un très bon match en Egypte et malheureusement, nous n’avons pas marqué. Là il nous faut tout refaire. Nous avons 120 minutes maximum pour aller au bout. Il faut que le mental y soit, la tactique, la technique et le physique doivent être au rendez-vous en même temps. Et ce ne sera pas évidemment parce qu’il faudra qu’on se lâche pour aller chercher la victoire sans non plus laisser d’espaces parce que cette
équipe n’est pas en demi-finale pour rien. Il nous faudra surtout une grande
concentration parce que tout le monde nous voit déjà avec la Coupe alors que nous sommes obligés de tout donner  » a conclu JF Ibenge.

Danilo Itutu/LA

Tu pourrais aussi aimer

Laissez un commentaire