Accueil AFRIQUE Can Egypte : La Rdc, 5è Pays africain sur l’échelle mondiale,qui compte à une 3è étoile.

Can Egypte : La Rdc, 5è Pays africain sur l’échelle mondiale,qui compte à une 3è étoile.

Par Leopardsactu Team
80 vues

C’est clairement logique que les Léopards de la RDC, actuellement 5è Pays africain sur l’échelle mondiale, se déterminent à remporter cette CAN d’Égypte pour en faire leur 3ème étoiles.

Apart l’éloge d’en avoir soulevé deux (1968 et 1974), les annales du football n’ignoreront jamais que s’il y a un pays de l’Afrique sub-saharienne à s’être qualifiée pour la première fois à la Coupe du Monde, c’était bien la RDC (Zaïre, à l’époque). Après celà, ses bonnes performances footballistiques ont continué à s’imprimer grâce à ses deux troisièmes places arrachées lors des CANs 1998 et 2015.

Ci-dessous quelques éléments caractérisant la hiérarchie mondiale de la RDC

•Position actuelle : 46ème
•Position dans la Zone CAF : 5ème, derrière le Sénégal, la Tunisie, leNigeria et le Maroc, tous mondialistes en 2018

Les Léopards ont connus une énorme progression lors de la dernière édition : + 5 places, + 1425 points

Le Meilleur classement historique des Léopards de la RDC fût en juillet et août 2017 où ils ont occupé la 28è place tandis que leur Pire Classement historique date du mois d’octobre 2011.

Parmi les atouts internationaux des congolais on citera Britt Assombalonga , Neeskens Kebano, Yannick Bolasie, Jacques Maghoma, Dieumerci Mbokani, Christian Luyindama, Cédric Bakambu, Chancel Mbemba, Wilfried Moke ou le capitaine Youssouf Mulumbu, qui ont tous acquis une expérience précieuse dans les grands championnats européens dans la dernière décennie.

« Avec le groupe que possède la RDC, je crois que nous avons beaucoup évolués, nous sommes devenus mature. Je le ressens dans les entraînements, dans les paroles des joueurs« , assurait le capitaine Youssouf Mulumbu.

La légion étrangère a certes joué son rôle dans cette qualification, mais contrairement à d’autres grandes nations du football africain, la RD Congo donne également sa chance au football local. Le meilleur exemple est sur le banc de touche, Florent Ibenge étant l’un des rares entraîneurs africains à la tête de sa propre équipe nationale, et ce depuis plus de cinq ans, une longévité plutôt rare sur le Continent Mère.

Mieux, le technicien cumule les fonctions de sélectionneur et celles d’entraîneur de l’AS Vita Club, l’un des grands noms du football congolais, ce qui lui permet de connaître sur le bout des doigts les talents locaux, et de leur donner leur chance en sélection. Le vétéran Trésor Mputu, joueur emblématique des Léopards et du TP Mazembe, a ainsi joué un rôle dans la campagne qualificative, tandis que les défenseurs Issama Mpeko et Ndonga Muzinga sont bien installés dans le groupe, et l’attaquant de Mazembe Jackson Mulecka, 19 ans, est aux portes de la sélection et représente la relève.

La RDC veut à tout prix  la coupe

Le sélectionneur sait qu’il a les moyens de frapper un grand coup en Égypte, et de confirmer la progression congolaise au Classement Mondial FIFA/Coca-Cola. « Cette posture ne veut pas dire que nous irons en victime expiatoire. C’est une position qui peut nous faire du bien et surprendre », prévient-il, conscient du potentiel de ses troupes, mais également de la responsabilité qui va avec.

BISIMWA MIRINDI JC/LA/FIFA.com

Tu pourrais aussi aimer

Laissez un commentaire