Dirigeants aux fins politiciennes? Ngoyi Kasanji tire les choses au clair

L’actualité qui nourrit à ces jours les sportifs congolais est la démission des certains dirigeants de clubs de l’élite congolaise. Chez les Moscovites, le chairman Gabriel Amisi a déposé officiellement le tablier après 13 ans de service.

Dans la foulée, une information selon laquelle les fans du Daring Club Motema Pembe réclamant la démission du Président Vidiye Tshimanga de la tête de l’équipe. Le départ annoncé du président des Sang et Or de Mbuji-Mayi, Alphonse Ngoyi Kasanji fait débat dans la presse sportive.

Certains observateurs justifient cette position prise par le positionnement politique moins confortable de l’ancien gouverneur du Kasaï oriental. Ngokas ne l’entend pas de cette oreille. À travers un twitte, il a tenu à apporter de précisions sur la question qui revient souvent avec acuité. ” Ne me dites pas que tous les présidents qui ont dirigé et qui ont épuisé leurs mandats respectifs étaient politiques?” s’interroge-t-il. “C’est clair que même le mandat présidentiel a une limite, ceci a l’avantage de donner une nouvelle touche à la direction capable d’améliorer la gouvernance” a-t-il poursuivi.

À la tête du club depuis 8 ans, Ngokas avait reçu à son passage à qualifier Sanga Balende en compétitions Africaines en 2014 et 2017 et lui posé sur un bonne pente à rivaliser avec les grands cadors du pays.

Daniel Kabuanga

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Previous Article

Amiens décline une seconde offre pour Gaël Kakuta

Next Article

Giannelli Imbula : « J'aurais préféré que Ibenge me dise qu'il ne veut pas me prendre »

Related Posts
Total
0
Share