Accueil LEOPARDS Elim CDM 2022 : La RDC et les Léopards comme on les aime

Elim CDM 2022 : La RDC et les Léopards comme on les aime

Par Leopardsactu Team
964 vues

Incisives de fer ! Ils ont plus que prouver, montrer au monde que leurs crocs pouvaient encore faire très mal, que leurs dents savaient tenir la proie et que leurs rage de vaincre n’a jamais disparu. En 6 matches des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022, les Léopards de la République Démocratique du Congo ont réalisé un parcours presque parfait. Des prestations de haute facture pointées d’un taux de réussite au-dessus de la moyenne avec les compartiments qui ont tous été présents quand il le fallait.

Stats : 6 matches, 3 victoires, 2 nuls et une défaite. Juste milieu !

Kiassumbua : gants d’or, Kinshasa en terre conquise

Depuis sa venue en sélection nationale (2015), Joël Kiassumbua a pris le temps de s’habituer aux méthodes et au quotidien des Léopards. Responsabilisé depuis la mise à l’écart de Matampi Vumi Ley et plus que numéro 1 dans cette campagne qualificative à la coupe du monde, Joël Kiassumbua a fait la montre d’une solidité dans les cages de la RDC que tout le monde attendait.

Rien que pour les matches organisés à Kinshasa, l’ancien gardien de Servette FC a réalisé des arrêts décisifs permettant au Congo Kinshasa de tenir sur son arbre afin d’attaquer ses adversaires par surprise.

Stats / Kiassumbua : RDC – Madagascar et RDC – Bénin : Plus de 12 arrêts décisifs

Kiassumbua dernier rempart du Congo qui influence sur sa défense.

Léopards, une défense en place

Réputée pour être aux abonnés absents depuis la débâcle Tunisienne (2-2), ce match de tous les maux, la ligne défensive de la République Démocratique du Congo a montré bien de belles choses tout au long de cette deuxième phase des éliminatoires tant sur le plan défensif qu’offensif.

En terme de buts encaissés par la RDC, on en compte au total 3 en 6 matches soit une moyenne de 0,5 but concédé. Un sens de présence que la RDC n’a plus connu depuis de lustres. La meilleure est que le Congo n’a pas encaissé en deux matches successifs. Mur solide !

En ces deux matches successifs, les couloirs défensifs droit et gauche de la défense a contribué activement aux réalisations des offensifs en tout, trois buts marqués avec une touche particulière des latéraux (Ngonda à l’origine du but de Kakuta contre la Tanzanie et Mukoko Amale deux fois passeurs de Malango).

Comme si cela était insuffisant, un axial a même marqué alors qu’il n’était qu’à sa première avec les Léopards A. Nathan Idumba inscrivait son premier but avec la RDC. La classe !

Milieu de terrain à revoir, Kayembe le top !

De tous les secteurs qui composent l’équipe nationale de la République Démocratique du Congo, le milieu de terrain semble ne pas avoir les éléments qu’il lui faut pour être plus que performant et tout dominer. Pourtant, les pions sur l’échiquier sont d’une multitude que le sélectionneur national a, lui, du mal à faire un choix que plusieurs jugeraient « équilibré« .

Entre un Moutousamy qui ne s’adapte pas à la manière de faire du Congo et un Samuel Bastien qui s’impose au rythme qui lui est propre, Edo Kayambe n’a eu besoin que du match contre Madagascar à Kinshasa pour séduire et rester au top. Le natif de Kananga, auteur de plus de 8 récupérations contre le Bénin est d’une sûreté à mettre le tempo qu’il faut quand il est menacé. Heureusement que devant ça tourne.

Une attaque, des buts, Un buteur en chef !

C’est une offensive de la RDC qui n’a pas autant carburé depuis un long moment, être réaliste à chaque match. Mais en 3 mois, 6 confrontations disputées, la RDC a inscrit 9 buts soit mieux qu’en 2020 (5) et en 2019 (Éliminatoires et CAN réunis).

À lui tout seul, Dieumerci Mbokani Bezua s’est adjugé le soulier d’or en inscrivant 4 buts (2 penalties, 1 but de la tête et un du pied droit). Le meilleur buteur de l’équipe nationale est aussi auteur de deux passes décisives, ce qui fait de lui le meilleur congolais de cette phase qualificative. « dieu n’échoue jamais! »

Mbokani en tête, Malango vient juste derrière lui avec les deux buts contre la Tanzanie et le Bénin. Avec un Kakuta, buteur pour son retour. Une ligne d’attaque de feu !

Attrayante, elle le redevient cette équipe de la République Démocratique du Congo avec une sûreté défensive et réalisme offensif, tout en attendant le tirage au sort, on compte sur les Léopards.

PaTshia / Leopardsactu.com

Tu pourrais aussi aimer