Accueil LEOPARDS Focus : Léopards A’, Chan ezo ya déjà !

Focus : Léopards A’, Chan ezo ya déjà !

Par Leopardsactu Team
53 vues

Les deux yeux des footeux congolais semblent être couverts de tout bord par la chaleureuse et alléchante 26e édition de la Linafoot D1 ainsi que les éliminatoires de la Can 2021. Du coup l’arrivée du prochain Championnat d’afrique des nations se fait en sourdine. La rédaction Leopardsacu.com s’aligne en exception pour décortiquer les défis qui attendent les Léopards A’ qui ont rendez vous avec le ballon au mois de janvier prochain.

•Qualification décrochée avec manière et talent

En quête d’une troisième consécration dans le tournoi, les Léopards ont dû passer par la case des Éliminatoires. Au soir du 20 octobre 2019, tout avait été comestible pour les Léopards A’ qui avaient dévoré les Fauves du Bas Oubangui de la République Centrafricaine dans la savane du stade des Martyrs sur un score de 4-1 s’accumulant au 0-2 que les poulains de N’sengi Biembe avait imposé à Bangui au match aller.

Le 12 fevrier suivant, Pamphile Mihayo, alors entraîneur du TP Mazembe de Lubumbashi etait élevé au rang de sélectionneur des Léopards Locaux. Il héritera d’une prometteuse génération de joueur qui avaient fait leurs preuves un mois plus tôt en remportant le Tournoi International de football du Congo (TIFOCO) qui fût une sorte de challenge où 4 sélections avaient compétit du 17 au 19 janvier 2020. Tout était rose pour une sélection promise à un destin bien tout tracé sur un long fleuve tranquille, mais ça c’etait hier.

•La team version Pamphile Mihayo

Pamphile Mihayo dresse une liste en marge d’un stage de préparation de trois semaines au Gabon. Au-delà de la jeunesse trouvée, l’expérience avait été renforcée dans la tanière. Ce fut un groupe équilibrée en qualité et en quantité dont Pamphile mihayo, Daoula Lupembe, Bertin Maku et Marcel Mayala portaient l’étendard d’un espoir à brandir lors du Chan prévu du 4 au 20 avril 2020. La rédaction de Léopardsactu.com aimerait que ces lecteurs ferment leurs yeux en s’imaginant une équipe faite de la justesse de Jakson Muleka combinée à la rivalité de Viny Bongonga couplée aux ambitions de Fiston Mayele et les objectifs d’Eric Kabwe sous le regard de Ricky Tulenge, Jérémie Mumbere défiée par la jeunesse de Mercey Ngimbi. L’orgueil de Likonza encadrée par l’expérience de Mputu. La hargne de Mukoko Tonombe, les muscles de Zemanga Soze et la vivacité de Tshibangu et Ushindi. Devrons-nous souligner quelques ministres de la défense : Issama Mpeko et ses successeurs Djuma Shabani Wadol, Mukoko Amale et Godet Masengo. Yannick Bangala, Atibu Radjabu et autres Ikoyo Iyembe en notant Mondeko Kevin comme absent, ça faisait baver!

•CHAN 2020 : Et la Covid décrocha sa participation

Les forfaits se multiplaient, le doute planait, la pandémie grandissait et la nouvelle se faisait attendre. Aux grands maux, grand remède; la CAF annulera la compétition _Jusqu’à nouvel ordre_. Pamphile Mihayo et sa meute resteront au pays et les fans du ballon constateront l’impact de dame Covid sur la competition avec une grappe de question sans réponse : où? quand? comment ? pourquoi?… sans suite !

« La Confédération Africaine de Football a confirmé, du 16 janvier au 7 février 2021 au Cameroun, l’organisation de la phase finale de la sixième édition du Championnat d’Afrique des Nations Total Cameroun 2020″, indiquait le site de la fédération congolaise de football avant de préciser que  » Un stage de trois semaines sera organisé avant la phase finale du Chan dans un pays qui sera révélé prochainement. Bien avant ce stage, la Fédération Congolaise de Football Association a négocié un pré-stage au Maroc où l’équipe de la RDC A’ affrontera en octobre prochain l’équipe du Maroc A’. La Liste des joueurs retenus par le sélectionneur national de l’équipe A’, Pamphile Mihayo, pour le stage de Maroc sera publié prochainement« .

Depuis lors…… silence radio !

•Une taniere orpheline

Les différents championnats ont renoué avec le ballon rond et celui de la RDC n’a pas fait exception. Le nouvel exercice du championnat national a débuté le 3 octobre dernier sans l’un de ses fidèles participants : Pamphile Mihayo qui était présent dans cette compétition depuis près de deux décennies d’abord en tant que joueur puis en tant qu’entraineur du TP Mazembe (adjoint puis titulaire). Le club de Lubumbashi se decide d’envoyer son Baba perfectionner ses connaissances d’entraîneur en Belgique. Le sélectionneur des Léopards A’ s’en est allé laissant un poste vacant.

•Une meute à refaire

Entre mercato, pépins physiques, baisse de regime voire insufisance de temps de jeu dans leurs clubs, certains joueurs tel que voulu pour le Chan d’avril 2020 ne seront pas les mêmes en janvier prochain. Tenant compte de la dernière liste des convoqués, il faudra faire sans plusieurs cadres notamment :

Partis sous d’autres cieux : Vinny Bongonga, Mukoko Amale, Jackson Muleka, Mukoko Tonombe, Ava Dongo pour ne citer qu’eux.

•À l’infirmerie : Kevin Mondeko, Glody Likonza…

La bonne nouvelle est que la Linafoot actuelle propose une pépinière de plusieurs postaulants, anciens comme nouveaux. Mais il faudrait les scrupter à l’oeil de la loupe, faire un choix minutieux qui transpirera la méritocratie pour un effectif digne de ce qu’offre le championnat national comme spectacle. Mais qui devra les choisir, qui pourra concocter ce chapelet de perles rares ? Il faudrait bien que quelqu’un s’en occupe.

•il faut un nouveau sélectionneur

Indépendamment de sa patriotique volonté, Pamphile Mihayo n’incarne plus le profil du boss de la team 243 locale. Sa formation entamée de l’autre côté de la méditerranée a directement fermé sa fenêtre de regard sur les joueurs évoluant au pays. Nous pensons qu’il serait simple et utile d’elever l’un de ses adjoints. En effet, Daoula Lupembe et Bertin Maku maintiennent un standing technique appréciable avec leurs clubs respectifs( Maniema Union et Lupopo). A ce jour, les deux techniciens ont enregistré chacun une seule défaite dans cette linafoot aux squelletes de premier league où l’imprevisible est le maitre mot.

Daoula Lupembe pourrait avoir un point de plus non seulement en considérant la place de leader qu’occupe Maniema Union mais aussi par le fait de jouer les coupes interclubs. Il lui suffira par exemple de faire bonne figure au tour préliminaire de la C2 Caf pour charmer le regard decisif de la fédération.

Neanmoins, une source proche de la tanière confirme que le nom de Florent Ibenge est aussi cité dans les couloirs des decideurs pour un retour aux commandes. L’entraîneur de Vclub est le dernier meneur de ces Léopards à avoir glané ce trophée continental en 2016.

Tout compte fait, le CHAN commence dans moins de deux mois, et nous pensons que la nomination d’un sélectionneur principal devient imminente. La fin du mois de decembre devrait déjà servir à un premier rassemblement. Lors de cette 6e édition de la compétition réservée exclusivement aux talents locaux, la RDC est casée dans un groupe B à sa portée avec la Libye, le Niger et le Congo. Et le 17 janvier, c’est le derby du Pool Malebo qui lancera l’aventure de deux voisins. Une course contre la montre est donc lancée, pour tenter de la gagner. Les decideurs doivent déjà partir à point pour eviter de courir, tic-tac.

Arsène Kayumba Bustany

Tu pourrais aussi aimer

Laissez un commentaire