Accueil LINAFOOT Johan Curbilié : « L’évolution du score induit de prise de décisions

Johan Curbilié : « L’évolution du score induit de prise de décisions

Par Leopardsactu Team
64 vues

L’entraineur Johan Curbilié a enregistré sa première victoire dans l’élite nationale avec le CS Don Bosco dimanche 18 octobre devant Lubumbashi Sport. Le numéro 1 du staff technique des Salésiens peut être fier de ses joueurs qui ont respecté ses consignes pour s’imposer.Cette victoire aurait été une surprise aux yeux de plusieurs étant donné que la majeure partie de l’effectif des Salésiens n’est pas composé des grands noms. Des jeunes issus de l’Ecofoot et de la KFA associés à quelques anciens du groupe  » il n’y a pas de cadres, il n’y a pas de jeunes mais il y a des joueurs qui ont des bras, des jambes, ils ont tous de la valeur et des qualités différentes« , reconnait l’entraîneur Johan Curbilié.

Tout est question du travail que présente chacun d’entre eux et de l’apport que chacun peut apporter au club à travers les séances d’entrainements. « On fait le choix avec le staff par rapport à ce qu’on a vu aux entrainements pendant la semaine. Il n’y a pas de distinction entre les joueurs »*, précise l’ancien formateur de KFA avant de renchérir * »Tous doivent se battre pour leur place d’abord pour le groupe de 20 puis pour le onze de départ« .

Au cours de cette rencontre, les Bleu et Blanc étaient menés au score avant de renverser la tendance. À 1 partout, la bataille était loin de terminer. Johan Curbilié gardait encore une cartouche sur le banc. Et la lumière est venue de Lumière Banza Kalumba qui a inscrit un superbe but [considéré comme l’un des plus beaux de la saison]. À la recherche du but de la victoire, le successeur de Isaac Kasongo lance Lumière Banza parce que « l’évolution du score induit des prises de décision« .

Ce choix réalisé s’est avéré payant et a suscité un questionnement. Saviez-vous que vous serez menés pour lancer Lumière Banza au moment propice ? « Pas forcément, puisque ce joueur là pensait qu’il était sur le banc et il était préparé pour entrer peu importe les situations. Évidemment quand on est mené au score on a plus tendance à faire de changements sur le plan offensif« .

Avec manière, la victoire était acquise et les trois points empochés. Le plus important reste encore après 4 points acquis en deux sorties.

Daniel Kabuanga

Tu pourrais aussi aimer

Laissez un commentaire