FranceLigue 1

Vital N’Simba – « Si Bordeaux frappe à la porte, je cours ! »

Latéral gauche formé aux Girondins, Vital N’Simba (24 ans) a quitté Bordeaux en 2013. Passé par Guingamp et Luçon, il évolue aujourd’hui à Bourg-en-Bresse en Ligue 2. Nous avons pris de ses nouvelles.

Vital N’Simba au micro…

Bourg-en-Bresse reste sur une série de cinq matchs sans victoires, comment analyses-tu cette mauvaise passe de ton équipe ?

On est un peu dans le dur en ce moment, mais je crois au potentiel de notre équipe et on remontera la pente assez rapidement. En Ligue 2, toutes les équipes ont une mauvaise passe à un moment donné de la saison. J’espère que nous c’est à ce moment-là et qu’il n’y en aura pas d’autres.
Demain, vous entrez en lice en coupe de France à Seyssinet, une parenthèse qui peut faire du bien ?
Exactement. Le maître mot c’est de reprendre de la confiance. C’est important d’aborder ce match avec le plus grand sérieux et de tout faire pour gagner, pour nous redonner un peu de confiance avant le match de vendredi prochain en championnat. Bourg est réputé pour aller loin en coupe de France, donc si on peut aller loin tant mieux, mais l’objectif principal est de se maintenir en Ligue 2. (entretien réalisé avant la victoire de Bourg-en-Bresse, 3-2)

Malgré cette situation délicate, il y a une petite satisfaction pour toi après ton premier but professionnel contre Tours lors de la dernière journée…
Le coach avait tenté quelque chose de nouveau en me repositionnant au poste de milieu gauche, poste que j’ai connu en formation à Bordeaux, mais où je n’avais encore jamais joué depuis que je suis professionnel. Sur ce coup-là ça m’a souri. Malheureusement on a perdu, mais je suis très content d’avoir marqué. D’autres Bordelais ont marqué lors de ce match, comme Jonathan Gradit et Sacha Clémence que je connais bien, c’était plutôt marrant et particulier. Ça m’a fait plaisir de les revoir et de jouer contre eux.

Tu disputes ta troisième saison à Bourg-en-Bresse, après deux saisons pleines, comment analyses-tu ta progression depuis ton départ de Bordeaux en 2013 ?

Je ne suis pas encore arrivé à mon maximum, je peux encore progresser. J’ai une progression qui est crescendo, je progresse chaque année et je ne mets pas de limite.
Comment te jauges-tu par rapport aux autres équipes, à la Ligue 2, voire la Ligue 1 ?
Le groupe est plus étoffé que l’année dernière, c’est tant mieux pour la concurrence. On se donne à fond pour être titulaire à chaque match. J’espère connaître la Ligue 1, c’est mon objectif principal. Ou un des cinq grands championnats majeurs en première division. Je suis fan d’Angleterre, donc la Ligue 1 ou la Premier League dès l’année prochaine, ce serait bien. Je veux faire ma saison, aider Bourg à se maintenir et après, pendant le mercato estival, si un club de Ligue 1 frappe à la porte ce serait très bien.

Bordeaux ?
Je suis toujours Bordeaux, c’est mon club de cœur en France. Si Bordeaux frappe à la porte, je cours ! Je ne me pose même pas la question. Même si je n’ai pas signé pro à Bordeaux, je n’ai aucune rancœur envers ce club. S’ils veulent de moi, j’irai et je donnerai tout.
Avec le recul, que retiens-tu de ta formation aux Girondins de Bordeaux ?
Des bonnes et des mauvaises choses. J’ai énormément progressé à Bordeaux. Sans le centre, je ne serais pas là où je suis à l’heure actuelle. J’aurais pu réussir à Bordeaux, mais mon comportement a fait que je n’ai pas pu passer. C’est mon seul regret.

« Quand j’étais au centre, Philippe Lucas était comme un père »

Comment as-tu décidé de quitter les Girondins à l’époque ?

Le club voulait me conserver un an encore avec la réserve. Mais j’avais fait un essai à Guingamp avec les pros, qui étaient entraînés à l’époque par Jocelyn Gourvennec et il m’avait dit que si je faisais ce qu’il fallait, je monterais avec eux. Son discours m’avait beaucoup plus. Je ne me voyais pas rester à Bordeaux.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Powered by Live Score & Live Score App
Fermer
Fermer

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer