Vodacom Ligue1 : Le nouveau derby de Kolwezi

Lubumbashi et Kinshasa ont des derbies en dizaine, voire en vingtaine chaque saison. Des étincelles sont en l’air, la rivalité est vivifiée par ce match où tout le monde veut s’affirmer. S’affirmer qu’on est fort sur le terrain, dans les gradins et même en termes de moyens entrepris, tous les coups sont permis pour mater son adversaire.

Pour l’édition numéro 26, Kolwezi propose également sa recette avec un derby qui est déjà né dans les esprits des Lualabais et qui va se concrétiser dans quelques semaines sur le terrain. la rédaction de leopardsactu.com s’est permise de porter des lunettes pour éclairer les présaisons, les enjeux en attendant le jeu à venir du choc entre Bénis et Kamikazes, un nouveau et un ancien.

La date pour le premier acte

Fier de l’homologation du stade Diur récemment inauguré, les Kolweziens sont assurés de vivre les deux matchs qui opposeront les deux équipes de la ville minière dont le premier choc est prévu pour le 22/11/2020 sauf imprévu.

•L’AS Simba : Après le maintien, la confirmation ?

L’AS Simba a eu le temps de s’acclimater l’an dernier où il a palpé du doigt les réalités de la première division en s’octroyant un maintien non sans peine. C’est ainsi que pour cette saison, des changements 4 étoiles ont été constatés : le club est désormais présidé par le Franco-mauricien Hassamal Sachim qui ne veut pas rater l’occasion de faire sensation. Un entraîneur expatrié a été embauché ; Julio Cesar Gomez qui organise un toilettage basé sur la méritocratie. « Il n’y a pas de nouveaux joueurs, ni des anciens, tout le monde doit d’abord prouver pour mériter » déclarait le technicien espagnol dans les colonnes de la page Facebook du club.

L’expérience de Bob Makandelele, connaisseur du football congolais qui a œuvré pour plusieurs projets sportifs, a été sollicitée pour apporter un coup de main notamment dans le recrutement. Il a ciblé et puisé sur place (Pao Kaniki de Blessing, Alidor Walema de Manika). À l’étranger, les Ghanéens Ricky Agyei et Nyarko Godfred et le gardien togolais Dida Fatao Alhassani sans oublier le retour de l’enfant prodigue Peter Mugisha.

Malgré les secousses manifestées quelques fois dans l’administration du club, Simba s’est préparé au frais en attendant le premier test grandeur nature qui l’opposera à la JS groupe Bazano le dimanche 4 octobre prochain.

Fc Blessing : Se maintenir avec manière

Ayant décroché sa montée en D1 au bout d’un feuilleton administratif qui avait fini par le remettre dans ses droits. Le nouveau venu ne compte pas faire de la figuration à l’élite nationale. L’atout majeur que possède cette jeune équipe n’est que son président ; Jean Marie Tshizainga, historique tuteur du Fc Blessing de Lubumbashi et créateur du Fc Blessing de Kolwezi en 2016 et qui veut faire de son équipe un des clubs phares de la province et pourquoi pas de la RD Congo.

Pour cette première aventure, le Fc Blessing s’est proposé une préparation en 3 étapes : Likasi – Lubumbashi – Kolwezi. La première étape a apporté de l’endurance aux athlètes qui ont dû puiser les énergies nécessaires pour supporter le relief montagneux de Likasi. Sur Lubumbashi, des confrontations contre certains clubs ont été ponctuellement organisées avec aux marquoirs des fortunes diverses pour les Bénis.

De retour sur Kolwezi, il fallait y corriger les erreurs et colmater les brèches constatées par un travail de fond sous le regard de l’entraîneur Jean Claude Loboko, le franco-congolais. Du haut de la quinzaine des joueurs venus de l’entente provinciale de Kinshasa pour la plupart et des autres recrues : Dingoli de Rangers, Dimitri Masamba de Maniema Union, Christopher Masamba de Dibumba, etc. Il faudra espérer que la mayonnaise ait déjà pris forme à l’aube d’une première journée qui aura lieu contre l’ogre TP Mazembe.

Plus d’un sportif pense que le tenant du titre ne fera du Fc Blessing qu’une bouchée en cette première journée, chose que les bleu et blanc ne confirment pas : « Selon l’histoire, Blessing n’a jamais échoué devant Mazembe… » déclarait le directeur de communication Landry Banza à notre micro avant d’ ajouter que ” L’objectif de cette saison est de se maintenir avec manière (…) , nous ne voulons pas nous maintenir en occupant la deuxième partie du tableau “

•La ville veut devenir vivier du football aussi

Dans une ville qui transpire la croissance économique et démographique, le football suit le pas et le derby de kolwezi sera une sorte de cerise qui couronera l’envol sportif de Kolwezi ya lisano. L’octogénaire Fc Simba ( fondé en 1939) devra faire avec un rival d’en face, le néophyte FC Blessing du haut de ses humbles 3 années d’existance. Au delà de l’aspect sportif, il y a de l’attraction touristique qui découlera de ce nouveau derby sans oublier les retombées économiques. Dans tous les cas, c’est le football lualabais qui gagne.

Arsene Kayumba Bustany

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Previous Article

Premier League : Un retour à l'élite tumultueux de Fulham, Kebano inaperçu

Next Article

Ligue 1 : Gaël Kakuta, la gâchette clinique des penalties

Related Posts
Total
0
Share